lundi 28 janvier 2008

Kandahar

Invité à remettre un dossard aux coureurs valides de la Descente de coupe du Monde de Chamonix (merci à Jean et Seb!), le hasard a voulu que je refile le numéro 11 à Marco Sullivan, en lui disant "11, c'est 1 et 1, le meilleur numéro possible!" -et voilà que le lendemain, le jeune Marco remporte haut la main sa première victoire à ce niveau! Faudrait-il que je me fasse une cérémonie de remise de dossard personnel, à ma prochaine course? A moins qu'il ne me demande de le suivre dans toutes ses courses pour lui remettre son numéro...

Les quelques virages le lendemain sur la piste de Kandahar avec deux drapeaux français fixés sur mon bob en ouverture de la course, étaient originaux, agréables mais ils m'ont confirmé une chose que je savais déjà: je préfère courir que parader... Entre deux représentations, j'ai eu le temps de me demander pourquoi Les Houches avaient nommé cette piste noire de ce joli nom d'une ville d'Afghanistan, ex cité des Talibans. Une piste explosive, bien sûr !...

Aucun commentaire:

Archives du blog