samedi 6 février 2010

De l'Or à Auron

Après quelques jours de ski libre dans les Monts-Jura (de la poudre de rêve!), j'ai filé vers les Alpes maritimes. La station d'Auron organisait ses premières courses internationales, et 16 pays se sont retrouvés pour se mesurer sur un Géant et un SuperG - mais les coureurs de Coupe du Monde n'étaient pas là.

Arrivé un jour à l'avance, j'ai rejoint l'Equipe de France qui s'entrainait en Descente. L'occasion pour moi de regoûter le plaisir de la vitesse, sans toutefois prendre trop de risques sur une piste parfaitement préparée - comme vous pouvez voir ci-dessous.



Ces quelques passages m'ont sûrement bien servis, puisque je remporte le SuperG deux jours plus tard devant Nico et Yohann - qui en ont sûrement "garder sous la spatule" car il faisait un jour blanc épais, la surface gondolait, le tracer était rapide et les à-cotés étaient mous! Il y a eu de nombreux abandons et deux bléssés, un bras et une jambe cassé. Bref, j'étais encore plus satisfait d'avoir fini "entier" que d'avoir gagné!

Quant au Géant, après une première manche victorieuse, je tente un passage "en force" sur une porte, qui me déséquilibre... et le gourmand que je suis a mordu la neige !

Aucun commentaire:

Archives du blog