mercredi 10 février 2010

Le temps (de la) presse

Une fois tous les quatre ans, les flashs crépitent. Séances de bronzage malgré nous.

Les Jeux sont la vitrine de l'handisport, l'occasion de briller de mille feux, d'attiser des sponsors, de s'auto-admirer et de jouer les coqs le temps d'une saison. De se brûler aussi les ailes à force de les agiter (pour certains).

Heureusement, les journalistes (écrits) font des progrés! Il y a quelques années, ils ne voyaient dans l'handisport que l'"handi", mais aujourd'hui, ils voient aussi le "sport". Pous nous, dans le milieu, il n'y pas d'handicap. On considère nos sports comme des disciplines à part entière. Le ski sur une jambe, ou bien le ski en aveugle, ou encore le ski sur un bob. Tout ce qui compte, c'est la performance. L'engagement, la précision, la technique, la puissance, le mental, la mécanique. Et l'acharnement.

Ci-contre, les deux articles me concernant qui entament cette période paralympique, parus dans le Journal de Cluses et dans la Voix de l'Ain, sont de bon augure.

Bonne lecture!

Aucun commentaire:

Archives du blog