vendredi 19 mars 2010

Dura lex sed lex...

La journée du SuperGéant a ressemblé à celle du Géant: une chute, bénine. Avec Nico, qui a aussi du mal à franchir les lignes d'arrivées sans boitasse, nous allons créer le club des skieurs-chuteurs des Jeux...
J'ai quand même pris beaucoup de plaisir à finir le parcours, avec des lignes plutôt réussies. Demain, je refais la même pour le Combiné - la chûte en moins :-)

1 commentaire:

Didi a dit…

Si tu peux voir chuter le Géant de ta vie
Et sans pleurer le recommencer
Tu seras un homme mon fils !

Didi

Archives du blog