dimanche 19 décembre 2010

Premières courses

Les courses de Kuhtai, non loin de Solden, ont été fidèles à leur réputation.
Avec son froid tenace, autour des -20 degrés, qui épuise l'organisme plus vite que d'ordinaire.
Avec la présence des meilleurs skieurs assis asiatiques, les fameux japonais (Mori, Suzuki et Akira) et coréens (Han).
Avec son stade très bien préparé et la belle piste pleine de mouvements de terrain.
Avec son lot d'enthousiasme et de déception, car, une fois de plus, les courses sont sélectives pour l'équipe B française: il faut un podium pour aller aux championnats du monde en Janvier.

Pour ce qui me concerne, je suis pré-selectionné mais je ressens la necéssité de justifier cette faveur...
Ca commence assez mal: deux courses, deux grosses fautes. Un slalom et un géant pour rien, avec à chaque fois une jolie manche - mais une seule ne suffit pas! 9ève et 13ème, tandis que Yohann joue les slalomeurs en empochant avec panache l'Argent, et sa qualif.

La troisième course, un Géant, me met enfin sur les rails de la compétition. La gnak et une meilleure gestion du froid me permettent de tenir deux manches!
Exceptionellement, Suzuki, mon concurrent japonais préféré (parce qu'il est sympa et parce qu'il est dans la même catégorie que moi, double amputé, et nous nous mesurons donc en temps réel) réalise exactement le même chrono à la première manche: même dixième et centième de seconde ! A la 4ème place derrière Mori, Christophe (Kunz, suisse) et Akira. Et Nico nous talonne à 4 centième de secondes. Tout est réuni pour un beau suspens!
Malgré trois portes mal négociées dans la seconde manche, je décroche le Bronze, dépassant Akira et devançant Suzuki de 6 petits dixièmes... Très satisfait de cette course à sensation, j'enrage de voir Nico distancé en voulant en faire trop et partir à la faute.

Pour le dernier jour, un SuperG et un Super Combiné sont au menu.
Suzuki et moi sommes stupéfaits en bas du SuperG (avec des sensations très fortes!) de re-faire... exactement le même temps: même dixième, même centième! 4ème ex-aequo. Avec Cyril et Yohann juste derrière!
On pourrait croire que nous avons tous deux atteint la perfection! En réalité, un dérapage excessif me ralentit trop en haut d'un mur, et de son coté, il commet certainement aussi quelques imperfections...
Le slalom qui suit me donne l'avantage pour le SuperCombiné. Suzuki sort, Akira et Kunz sont plus lents. Je me retrouve deuxième, juste devant Yohann qui gagne la manche de Slalom. Le vainqueur du SuperG, l'autrichien Bonnadiman, garde sa première place.
Ce podium me réjouit beaucoup moins que la veille, d'une part parce que je suis persuadé d'avoir enfourché une porte ! Le controleur n'a rien vu ! Et surtout parce que je suis déçu pour Nico qui n'aura pas fait de podium alors qu'il en a largement le talent.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

bonjour,J'ai apprécié votre blog, bonne information suivre le travail acharné!
au revoir
désolé mon pauvres français

Archives du blog