samedi 19 octobre 2013

La route vers Sotchi ne sera pas un long fleuve tranquille

Le premier jour de la saison d'hiver a commencé en fanfare. 40 cm de neige ayant recouvert la Grande Motte et son glacier, c'est dans des champs de poudre légère que j'ai étrenné mes skis de Géant. Salomon bien sûr. Dans certains virages où je m'enfonce davantage, le bob soulève une gerbe de neige que je traverse à l'aveugle, obligé de secouer la tête pour faire glisser les grains blancs le long du masque. Tout simplement "hilarant" !

Ont suivi quelques jours d'entraînements de Géant sur un terrain plutôt mou, favorable aux 'jumps' entre deux portes. Malgré ces vols, tout s'est bien passé pour moi, avec de bonnes sensations et des chronos encourageants, régulièrement aux avant-postes. Les trajectoires se précisent.
L'impression de solidité, réconfortante, a seulement souffert d'une chûte, bénine mais qui m'a quand même bien secoué, et plus encore le ski - mort sur le coup.

A coté des ces plaisirs sportifs, le stage s'est ouvert et fermé sur des réceptions honorifiques, propres aux années olympiques/paralympiques. La région Rhône-Alpes a créé son Team, composé de tous les pré-selectionnés des Jeux, valides ou non. Près de 100 athlètes se sont ainsi retrouvés pour une soirée oú nous a été remise une dotation généreuse. L'occasion également d'obtenir des infos sur Sotchi, ces 500'000 mètres cubes de neige stoquée sous bache isolante, les villages olympiques, les sites des évènements et les infrastructures pour les visiteurs.

Mais nous n'y sommes pas encore. La direction technique nationale de la Fédé Handisport, avec nous sur la fin du stage, a en effet annoncé à la presse le processus de sélection qui nous attend. L'équipe est resserrée, avec 9 Alpins, 3 fondeurs et 1 snow-bordeur qui participeront. Pour les 9 alpins, quatre sont déjà assurés du voyage grâce à leurs médailles au dernier championnat du Monde. Les autres doivent encore gagné leur place en faisant des résultats sur les coupes du Monde à venir. C'est mon cas. Il faut impérativement entrer dans le top 10 sur deux disciplines, ou dans le top 15 des 5 disciplines. Il reste donc cinq places à pourvoir et nous sommes encore 9 candidats potentiels, avec 7 favoris. Bref, il y aura forcément des déçus. 
Voilà qui promet une sérieuse compétition, avant même que les Jeux ne débutent ! Et nous serons donc sous pression jusqu'au 7 Février 2014...


Le Team Rhône-Alpes au complet

Les handisports, avec Vincent Jay, Gwendal Peizerat et Denis Barbet


Les pré-sélectionnés alpins, fondeurs, snow-bordeur et l'encadrement

Aucun commentaire:

Archives du blog